Comment bien choisir son véhicule d’occasion ?

Si votre budget ne vous permet pas d’acheter du neuf, vous pouvez vous tourner vers un marché de l’occasion en plein boom. Encore faut-il faire attention à éviter les pièges ! Vous souhaitez changer de véhicule et rechignez à payer le prix fort en achetant du neuf ? Vous êtes loin d’être seul dans ce cas. Avec 4,5 millions d’immatriculations depuis le début de l’année 2012, le marché de l’occasion est près de trois fois supérieur à celui du neuf et ses 1,6 millions d’immatriculations. Dans trois cas sur quatre, la raison invoquée de ce choix est le prix. Et pour cause, l’argus fixe une dépréciation moyenne de 25 % après un an d’utilisation d’un véhicule, de 35 % après deux ans, de 45 % après trois ans, etc. Des remises qui font réfléchir…

Vos papiers s’il vous plaît !

S’il est intéressant de se tourner vers le marché de l’occasion, mieux vaut néanmoins s’éviter quelques mauvaises surprises. Il est ainsi préférable de s’adresser aux professionnels, qui ont obligation de proposer une garantie à la vente. Mieux vaut également prendre son temps avant de décréter qu’une affaire en est réellement une. L’inspection méticuleuse de l’intérieur et de l’extérieur de la voiture est obligatoire, de même que le test sur route. Le vendeur doit aussi être en mesure de vous présenter le carnet d’entretien, les différentes factures et un certificat de contrôle technique de moins de 6 mois pour un véhicule de plus de 4 ans.

Enfin, en fonction de l’état du véhicule et de son ancienneté, rien ne vous interdit d’essayer de négocier le tarif d’achat. Sachez par exemple que les prix de l’argus sont estimés pour une voiture parfaitement entretenue et roulant 15 000 km par an si c’est une essence et 25 000 si c’est un diesel. Au-delà de cette norme, à vous d’user de vos talents de négociateur pour en tirer le meilleur prix !

Estimez-vous le marché de l’occasion sûr ? Quels sont vos critères de sélection d’un véhicule d’occasion ?